Paroisse

Homélie du 15 novembre 2020 (Lc VIII, 26-39)

L’Église nous apprend à vivre avec le Seigneur qui nous a révélé ce qu’est la vie éternelle. Nous cherchons comment entrer dans cette éternité et comment étant des hommes terrestres nous pouvons être en même temps des hommes célestes. Nous essayons de mettre le Christ au centre de notre vie et de vivre une vie spirituelle qui sera agréable à notre Père Céleste aussi bien qu’à nous-même, car nous avons besoin de la paix qui vient d’en haut. Jésus Christ nous appelle à ne pas rester vide, il vient frapper à nos cœurs avec le désir de nous unir à jamais à lui : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. (Rev 3:20 LSG) ».

L’Évangile souvent nous parle de l’immense capacité de notre nature. Dieu inexprimable et insaisissable peut être en nous, il sanctifie notre nature, il nous accorde les dons spirituels, il écoute notre prière, il est notre Père. L’homme peut être transfiguré voire divinisé par la grâce divine. Cependant l’Évangile nous montre que le Seigneur n’est pas le seul à vouloir effleurer notre vie pour lui accorder le salut. Son adversaire le Diable frappe avec violence à nos cœurs en désirant y entrer, en revanche non pas pour nous accorder le salut, mais la perdition.

L’Exemple de l’homme possédé par la légion, c’est-à-dire par beaucoup de démons, 10000 précisément, est un témoignage de la réalité du mal, non pas seulement physique mais aussi spirituelle. Ce mal est parmi nous, il nous tente en essayant de prendre la place qui n’appartient qu’au Seigneur. Nous voyons quel fruit l’adversaire produit s’il touche à l’âme de l’homme. La vie du possédé gérasénien n’est plus une vie d’homme, son raisonnement est troublé par les démons, son âme est souillée par celui qui est contre Dieu. Cependant malgré le fait de ce grand outrage, malgré toute la possession sur la volonté et le raisonnement de l’homme, les démons ne sont pas capables de le tuer et ainsi de capturer son âme à jamais.

Dès que le Seigneur apparaît devant le possédé, nous voyons le rétablissement de son esprit. Les démons ne sont pas capables de supporter la grâce divine du Christ, ils sont privés de leur pouvoir. Là où est le Seigneur il ne reste plus de place pour le diable et ses serviteurs. Nous voyons quelle est la nature des démons qui en s’adressant au Christ, ne lui demandent que la permission d’entrer dans l’abîme pour être plus loin de sa présence. Beaucoup de gens ont essayé d’aider l’homme possédé, en revanche seulement le Seigneur a pu chasser les démons. Cet exemple nous montre comment nous avons besoin de cette présence divine et comment nous sommes faibles devant le mal, si le Seigneur n’est pas parmi nous.

Une fois guéri l’homme consacre sa vie à servir Jésus Christ en apportant la Bonne Nouvelle du Salut à ses compatriotes. La réaction de ces derniers nous montre encore une fois jusqu’où peut aller la cruauté humaine. Au lieu de se réjouir de la présence de celui qui guérit et qui possède de tel pouvoir sur les démons, les habitants de la région de Gérasénie demandent à Jésus Christ de quitter leur pays. Il ne peuvent point partager la joie de celui qui a retrouvé sa vie et son image humaine ;  leur cœur reste figé sur le troupeau des cochons qui, après être devenu un berceau pour la légion des démons, s’est noyé dans le lac. Les habitants préfèrent coexister avec les démons et les cochons, des animaux interdits dans la loi divine de l’Ancien Testament, au lieu d’accepter le Messie qui a révélé un si grand miracle ainsi que sa miséricorde.

Soyons vigilants envers celui qui frappe aux portes de notre âme. Craignons de vivre sans la Présence du Seigneur dans notre vie. Pour cela, invoquons le plus souvent que possible son Saint Nom et prions-le de remplir notre âme de sa grâce divine. Approchons-nous des saints mystères avec des cœurs purifiés par le repentir et unissons notre vie avec notre Seigneur.

Amen

Archimandrite Alexis (Milyutin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *